Banniere-Home-Page-et-Page-Moto-desktop
Banniere-Home-Page-et-Page-Moto-desktop

Assurance Buell

La marque Buell, son histoire

Erik Buell a créé la marque Buell en 1982. C’est un passionné de compétition qui a piloté à haut niveau. Par la suite, il a passé un diplôme d’ingénieur et s’est mis à travailler chez le constructeur américain Harley-Davidson. Lors des années passées à travailler pour l’Américain, Buell a l’occasion d’acquérir une grande expérience dans le domaine de la conception de motos. En tant qu’ingénieur-châssis, il enregistre de nombreux brevets, en étant toujours à la recherche de la meilleure optimisation de la moto possible. Il quitte alors Harley-Davidson pour pouvoir vivre pleinement sa passion pour les deux-roues et se consacrer à leur construction. Son premier modèle est commercialisé en 1983 sous le nom de RW750, assemblée à partir de pièces de moto Barton.

Avec la fermeture de Barton, Buell se voit dans l’obligation de trouver un nouveau fournisseur. Il va alors se tourner vers son ancien employeur, Harley-Davidson, pour tout ce qui concerne les pièces détachées. C’est donc avec un moteur provenant des usines Harley-Davidson que la RR1000 Battletwin est construite, pour une sortie dans les années 1980. En 1993, Harley-Davidson prend possession de 49 % de la marque, avant d’en devenir le seul propriétaire en 1998. Buell se transforme alors en une filiale de Harley. La production de moto sous cette marque continue, toujours dans le même esprit qui avait inspiré son fondateur, comme la X1 Lightning.

Cependant, Harley-Davidson prend la décision d’arrêter de produire des moto sous la marque Buell en 2009, pour s’occuper de sa propre croissance. Buell ferme ses portes et quitte le marché de la moto, en laissant derrière lui des modèles comme la S3 Thunderbolt oula M2 Cyclone. Toutefois, la fermeture de Buell n’est pas synonyme d’échec pour Erik Buell, qui fonde en 2010 sa propre entreprise, Erik Buel Racing, dédiée à la construction de moto de course.

La marque Buell en quelques dates

  • 1982 : Erik Buell quitte son précédent employeur, Harley-Davidson, pour créer la RW750, moto de course faite pour la Formula 1. Néanmoins, sous la pression des autres constructeurs, une modification du règlement exclut la moto d’Erik Buell. Il décide alors d’en faire une routière très sportive.
  • 1987 : Harley-Davidson devient le fournisseur de moteurs pour Erik Buell, notamment ceux qui sont montés sur les modèles Sportster. La même année, la RR100 sort des usines de Buell. Elle reçoit cependant un accueil mitigé à cause de son design plutôt extravagant.
  • 1989 : Buell sort sa première vraie GT Sportive, la RS1200, qui s’inspire fortement de la RR100. La différence entre les deux modèles réside dans l’absence de carénage sur la RS1200. Cette dernière est très bien reçue par le public.
  • 1994 : Lancement de la S2 Thunderbolt. Cette fois, la moto dispose de deux places et propose une version avec des sacoches rigides. Ce modèle revient très cher en terme de développement. De ce fait, Buell avait pour objectif d’en produire seulement 300 pour la première année. Finalement, en raison du succès qu’il a rencontré, le modèle sera produit à 1399 unités.
  • 1996 : Les deux modèles qui font la réputation de la marque sont produits : la S1 Lightning puis, trois ans à sa suite, la Buell X1. Ce sont deux modèles très pointus en terme de technologie. Sur la même période, la S3 Thunderbolt sort. Il s’agit d’une moto de tourisme.
  • 2002 : Lancement de la gamme XB9. Buell propose, avec cette gamme, une évolution de ses modèles. Cependant, le moteur qui les équipe est conçu spécialement par Harley-Davidson, et son coût de production est bien trop élevé. De ce fait, le modèle Buell est vendu plus cher que ce qui avait été prévu et le volume de vente n’augmente pas en conséquence.
  • 2009 : La marque s’éteint. Harley-Davidson choisit d’arrêter la production de moto Buell pour se concentrer sur sa propre production et sa propre croissance. Le 12 novembre 2009, la 136 923e Buell sort de l’usine d’East Troy et sera la dernière.
  • 2010 : Création de la société Erik Buell Racing, avec la commercialisation de trois modèles. Ces modèles s’inspirent de la 1125R, mais ne sont pas homologués pour circuler sur les routes: la 1125R, la 1125RR et enfin la 1190RR.
  • 2013 : L’entreprise Erik Buell Racing introduit trois nouveaux modèles aux Etats-Unis tout en prévoyant l’arrivée de motos EBR courant mars 2014.
  • 2016 : L’entreprise fait faillite. Suite à l’échec du rachat de EBR, l’entreprise est confié au fond de liquidation américain. L’opération est un échec et EBR ferme définitivement ses portes début 2017.

 

Assurer sa moto, combien ça coûte ?

Si vous avez donc l’intention d’investir dans un scooter ou une moto Buell, que ce soit un projet dans un futur proche ou lointain, nous vous conseillons d’avoir recours à un comparateur d’assurance qui pourra vous guider entre les différentes assurances qui sont proposées sur la toile ou en agence.
Il est primordial d’assurer sa moto avant de commencer à la conduire, c’est même une obligation légale. En effet, en cas d’accident, l’addition des réparations à apporter à votre moto peut vite grimper. Vous pourriez même ne plus jamais revoir votre moto. Si vous roulez sans assurance, vous vous exposez aux sanctions suivantes :

  • Une amende de 3 750 €
  • Une suspension du permis de conduire jusqu’à 5 ans
  • Une immobilisation et/ou confiscation du véhicule

Vient alors la question de savoir sous quel type d’assurance placé son engin, quel est le plus adapté pour votre utilisation, votre expérience en conduite et votre budget. Les tarifs d’assurance varient énormément selon ces différents facteurs, et il peut s’avérer compliqué de se retrouver dans toutes ces informations. Il faut savoir cependant que l’assurance la moins chère n’est pas forcément le choix le plus judicieux si vous souhaitez rouler en toute sécurité.

Le site de comparateur d’assurance Moto 2 est à votre service pour vous aider dans votre recherche de la meilleure assurance moto. Disponible en quelques clics à toutes heures de la journée ou de la nuit, vous retrouverez rapidement une liste des offres qui vous correspondent le mieux, et demander à dresser un devis sans engagement. Pas besoin de prendre rendez-vous, le mot d’ordre est la simplicité ! Souscrire une assurance pour votre Buell n’aura jamais été aussi simple et rapide !

guide moto

Vélo hydrogène alternative vae classique

Avant l’achat : la précaution Si vous faites affaire à…

voir plus
assurance scooter

Top 10 des motos plus puissantes du monde

Avant 2016, la loi du bridage limitait la puissance des…

voir plus
assurance moto

Les 10 motos les plus chères du monde

L’AFP nous précise que chaque année aux États-Unis, 200.000 unités…

voir plus