Banniere-Home-Page-et-Page-Moto-desktop
Banniere-Home-Page-et-Page-Moto-desktop

Assurance KTM 350 EXC-F

Histoire du constructeur KTM

La société KTM est fondée en Autriche en 1934 par Hans Trunkenpolz. L’entreprise débute en tant qu’atelier de serrurerie, où l’on fait aussi de la réparation de motos. En 1937, l’activité de la société KTM se résume à la représentation de la marque de motocyclettes DKW. Son fondateur décide finalement de créer ses propres motos en 1951, et c’est ainsi que naît la R100. Il s’agit d’une petite moto de 98 cc, équipée d’un moteur Rotax en deux temps. C’est en 1953 que le talentueux ingénieur, Ernst Kronreif, rejoint la société autrichienne. La même année, le groupe adopte officiellement le nom KTM. Toutes les conditions sont réunies pour permettre à l’entreprise d’accélérer la production de ses modèles et ses ventes.

Afin d’accroître sa notoriété, KTM se lance, peu de temps après, dans la compétition moto. Le constructeur autrichien devient, en 1954, le vainqueur du Championnat d’Autriche de vitesse dans la catégorie des 125 cc.

Au début des années 60’ néanmoins, les ventes ne sont plus ce qu’elles étaient pour la marque. Et c’est alors qu’en 1964, KTM débute la production de motos tout-terrains, et la Comet sort cette même année. En 1970, KTM va enfin développer son propre moteur, qui servira de base à tous ceux qui seront installés sur ses modèles les années suivantes. Dans cette continuité, l’autrichien se lance dans la compétition d’enduro.

KTM se construit peu à peu une réputation dans le milieu du tout-terrain: le cross, l’enduro, ou encore le rallye. Et en 1994, la firme lance des modèles routiers, notamment la KTM Duke, après avoir frôlé la faillite en 1991.

En 2013, le constructeur autrichien rachète la marque suédoise Husqvarna, absorbant également Husaberg. De nos jours, le renom de KTM n’est plus à faire, notamment dans le domaine de la compétition. Cette popularité se concrétise avec des modèles plus récents, comme la Super Duke, l’Enduro R, la RC8R ainsi que la Adventure R.

À propos du modèle KTM 350 EXC-F

La moto KTM 350 EXC-F est lancée en 2012, un an seulement après le succès de sa consoeur, la KTM SX-F. ce modèle fait honneur à la réputation du constructeur dans le domaine des motos tout-terrain.

Le moteur, un 350 cm3 à injection électrique, développe 45 ch. Il est également équipé d’un système de refroidissement par eau, et secondé par une boîte à 6 rapports. Celle-ci permet une conduite à la fois dynamique et progressive. L’embrayage DDS (Damped Diagram Steel) participe également à la fluidité et à la progressivité du pilotage, avec une grande plage de vitesses, ce qui est parfait pour du pilotage hors-piste. La capacité du réservoir est de 8,5 L, pour une autonomie plus ou moins de 200 Km, selon le régime de pilotage.

Le freinage est confié à un système de monodisque de 260 mm à l’avant et de 220 mm à l’arrière. Les disques sont également accompagnés de pistons Brembo, réputés pour leur puissance et leur efficacité. La suspension avant est assurée par une fourche téléhydraulique WP, et par un mono-amortisseur WP Xplor PDS à l’arrière. La suspension arrière est d’ailleurs reliée directement au bras oscillant: petite prouesse technique des ingénieurs KTM, qui permet une plus grande stabilité du véhicule.

Le pilote survole l’engin et le terrain, sur une selle perchée à 960 mm du sol. Le design est, quant à lui, typique d’un enduro KTM. Le châssis a été modernisé sur la dernière version et les finitions sont robustes et de qualité, afin de profiter au maximum des performances qu’offre cette moto. De plus, la couleur orange de ce modèle sied bien à son côté sportif.

Dynamique, puissante et maniable, la KTM 350 EXC-F se montre l’allié idéal pour la pratique sportive de la moto tout-terrain.

 

Assurer sa KTM 350 EXC-F: combien ça coûte?

 

Si vous avez pour projet d’acheter une moto KTM 350 EXC-F, il est indispensable de souscrire une assurance avant de circuler. En France, la souscription d’une assurance auto ou moto est obligatoire avant de pouvoir circuler avec votre véhicule. La souscription d’une assurance est donc une obligation légale, et un conducteur circulant sans assurance s’expose à des poursuites légales, comprenant une amende de 3450 €, accompagnée de la suspension du permis de conduire ou de la confiscation du véhicule.

Assurance au tiers ou Assurance tous risques, le choix vous appartient. Mais il est important de savoir à quoi chacune d’entre elles correspond. Une assurance au tiers, aussi appelée “responsabilité civile”, est l’assurance de base, devant être possédée par tous les conducteurs et pilotes. Elle permet, en cas d’accident, de couvrir les dommages subis par une personne tiers (d’où son appellation). Pour ceux qui souhaitent être couverts par leur assurance, même en cas d’accident responsable, il existe l’assurance tous risques. Elle propose des garanties plus complètes, permettant de couvrir le conducteur en toutes circonstances. Après avoir choisi le type de couverture que vous souhaitez, il vous reste néanmoins à choisir parmi de nombreuses compagnies d’assurances, qui proposent toutes des contrats différents.

Lorsque vous souscrivez une assurance moto, il est important de savoir quels sont vos besoins et les caractéristiques spécifiques de votre véhicule. Celui-ci doit bien évidemment être adapté à votre budget. Le comparateur d’assurances Moto2. fr vous aide à trouver  l’assurance pour vous au meilleur prix.

L’avantage du service de Moto2.fr est qu’il est disponible à tout moment, quand vous en avez besoin. Vous pouvez comparer les assurances quand vous le voulez, à n’importe quelle heure. De plus, ce service est 100% gratuit. Il vous permet de réaliser une simulation d’assurance moto et un devis assurance moto, tout cela sans payer et sans engagement. Les différentes offres de contrat d’assurance sont mises à jour régulièrement, pour que vous puissiez être au courant des derniers tarifs en place.

Quelle assurance pour votre moto?

 

Si vous possédez une moto tout-terrain, vous devez savoir que ce type de moto est soumis à une législation particulière en France. Il est interdit de circuler avec ces motos en dehors des pistes habilitées à cet effet. Si vous pratiquez la moto sportive, les chances de dommages corporels et matériels sont bien sûr plus élevées. Il est recommandé, à ce titre, de souscrire une assurance tous risques. Une assurance au tiers ne couvre pas, en effet, les dommages survenus du côté conducteur. De plus, il serait préférable de choisir, non seulement une assurance tous risques, mais une assurance tous risques moto-tout terrain. Celle-ci offrirait une couverture plus adaptée à vos besoins, ainsi qu’aux caractéristiques de votre véhicule. Votre moto a elle aussi plus de chances d’être endommagée, et des réparations peuvent être effectuées plus souvent sur sur une moto classique. De ce fait, des garanties spécifiques à votre type de moto conviennent le mieux.

Moto2.fr référence et compare également des assurances motos tout-terrain. Parmi les compagnies présentes sur le comparateur Moto2.fr vous trouverez des compagnies recommandées par leurs clients. Notre service est là pour vous aider à choisir une assurance adaptée, fiable et à un prix bas. Grâce à notre service, vous pouvez réaliser jusqu’à 300€ d’économie par an sur votre contrat d’assurance.

Moto2.fr est le seul comparateur spécialisé dans les véhicules deux-roues. Nous mettons notre expertise à votre service afin que vous trouviez l’assurance qui vous satisfait le mieux.