Moto
Moto

Assurance moto et scooter : comment ça fonctionne ?

20 octobre 2018

Comme pour les voitures, les deux-roues de tous types doivent être assurés pour être autorisés à rouler.

Il faut prendre en compte beaucoup d’éléments pour bien choisir son assurance : nombre de kilomètres, puissance de votre moteur, si vous êtes jeune conducteur ou que vous avez un malus ou un bonus, qu’il s’agisse d’un scooter neuf ou d’un s0ocoter d’occasion, etc. Pour conduire une moto, c’est important de bien comprendre ce que les différentes assurances vous proposent pour qu’elles puissent répondre correctement à vos besoins. Chers motards, nous allons vous aider à identifier vos besoins !

Qui peut conduire un scooter sans permis ?

Le scooter sans permis désigne les deux-roues d’une cylindrée inférieure ou égale à 50cm3, et la loi comporte une subtilité à propos de la conduite de ces véhicules : en effet cela dépend de votre date de naissance, tout le monde ne peut pas rouler sans permis.

Si vous êtes nés avant le 31 décembre 1987, il n’est pas nécessaire de passer son permis moto ou le brevet de sécurité routière, vous pouvez conduire un scooter sans permis. Si vous êtes nés après cette date, vous devrez être titulaire du brevet de sécurité routière (BSR) ou d’un titre européen équivalent. Enfin si vous venez d’avoir 14 ans, il sera nécessaire d’être titulaire du permis de conduire type AM (anciennement BSR). Pour cela, vous devez être détenteur d’une attestation de sécurité routière ou de l’ASSR.

Quels sont les différents types de moto ?

On différencie les deux roues selon leur cylindrée :

Moins de 50cm3
50cm3
125cm3

Sachez qu’il existe aussi des scooters à trois roues et des scooters électriques de 50cm3 ou de 125cm3.

Quel âge pour conduire quel moto ?

De manière générale, il faut être âgé de 14 ans pour conduire un scooter ou une moto avec ou sans permis (voir la partie Qui peut conduire un scooter sans permis ?).

Pour conduire un scooter de 125cm3 minimum, il faut avoir 16 ans révolus et posséder le permis A1 (ou « permis 125 »), ou le permis A ; il est aussi possible de piloter un deux-roues de 125cm3 avec un permis voiture validé (ou permis B) depuis au moins 2 ans et après avoir suivi une formation pratique de sept heures.

Pour les tricycles à moteur ou scooter à trois roues, il en va de même : il faut au moins posséder le permis A, mais il est aussi possible de conduire un trois-roues de 50cc ou de 125cc avec un permis B valable depuis 2 ans minimum et après avoir effectué sept heures de formation pratique (car la formation théorique a été validé après avoir passé le permis de conduire voiture). Seulement le minimum en termes d’assurance pour les scooters à trois-roues sont les assurances au tiers du fait de ses caractéristiques techniques notamment.

Quelle assurance pour quelle moto ou quel scooter ?

Quelque soit la taille, la puissance maximale de votre moto ou de votre véhicule, il faut l’assurer pour pouvoir le conduire sur les routes. Pour ce faire, il existe plusieurs formes d’assurance pour votre deux- roues qui s’adaptent à vos besoins :

Assurance au tiers ou garantie responsabilité civile :
C’est le minimum requis en termes d’assurance autant pour tous types de véhicules confondus. Cette formule comprend la prise en charge des tous dommages corporels et matériels qui vous, le pilote, pourriez causer à autrui pendant l’utilisation de votre scooter ou de votre moto.

Assurance tiers améliorée :
C’est le pallier intermédiaire entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques. Selon l’assureur que vous choisirez les options peuvent être différentes, c’est donc à vous de savoir ce dont vous avez besoin pour que votre assurance soit optimale par rapport à l’utilisation de votre deux-roues.

Assurance tous risques :
Cette assurance est la plus complète que vous pourrez souscrire chez un assureur, et par conséquent la plus chère. Les avantages en plus qu’elle a sont des garanties contre le vol ou les dommages que vous pourriez subir en étant au guidon de votre moto, entres autres.

Chacun de ces régimes d’assurance chez n’importe quel assureur fonctionne sur le principe du bonus-malus : les bonus peuvent être plus avantageux chez un assureur, et d’autres assurances peuvent être plus souples avec les conducteurs malussés. En bref, c’est à vous d’identifier vos besoins pour choisir l’assurance la plus adaptée à vos déplacements et à votre profil.

Faut-il assurer un scooter ou moto que je n’utilise pas ou qui est en panne ?

Oui il le faut, selon l’article L211-1 du Code des assurances, tout véhicule motorisé en état de marche doit être assuré.

Même si vous ne conduisez pas votre moto régulièrement, ou si elle est en panne, vous devez pouvoir prouver qu’elle est assurée au minimum d’une assurance au tiers. Cette obligation se justifie du fait que votre moto même inutilisée peut provoquer des dégâts matériels ou corporels ou des dégâts plus importants du type explosion, incendie. Votre assurance doit pouvoir couvrir ses risques.

Sachez qu’il existe des régimes d’assurance spécifiques à cette situation qui permettent de bénéficier du minimum requis : une garantie de responsabilité civile protégeant le conducteur des dommages matériels et corporels qu’il peut causer en tant que pilote. Certains assureurs vous proposent une « assurance hors circulation », elle vous offrira une protection minimale mais vous ne serez pas autorisés à circuler sur la voie publique avec une telle assurance, il s’agit d’une fraude et est passible d’une forte amende !

Le seul cas où vous pouvez vous passer d’assurer votre deux-roues est de le déclarer « épave », c’est-à-dire qu’il faut démonter les roues, vider le réservoir d’essence et le carte d’huile et retirer la batterie, mais faites attention, car en cas de sinistres vous n’aurez aucune couverture et donc les dommages causés ne seront pas pris en compte.

J’ai un malus et je souhaite changer d’assurance ?

Il devient toujours plus compliqué ou plus cher de trouver une assurance lorsque l’on a un malus. Certaines compagnies d’assurance sont plus souples concernant les conducteurs malussés. Mais de manière générale, votre assurance vous coûtera plus cher, alors essayez de faire jouer la concurrence et renseignez-vous auprès de plusieurs assureurs pour trouver la meilleure couverture au moindre prix.

Comment fonctionne une assurance au kilomètre ?

Avec ce type d’assurance, vous payerez une prime d’assurance moins coûteuse seulement si vous conduisez peu votre moto ou votre scooter, puisque vous payerez selon les kilomètres que vous faites. Ce type d’assurance ne convient pas à tous les profils : si vous utilisez votre moto tous les matins pour aller travailler, il n’est judicieux de choisir ce type d’assurance, mais si vous l’utilisez quelques heures le weekend pour une ballade, cela peut être intéressant pour vous.

Faut-il une assurance pour louer un scooter ou louer une moto ?

La location de scooter ne nécessite pas que vous soyez assurés, mais il faudra vérifier que l’organisme auprès duquel vous louez un scooter ait les assurances nécessaires, au minimum une assurance au tiers. Généralement, il est possible de prendre des options supplémentaires si vous estimez que le contrat qui vous est présenté n’est pas suffisant.

à lire aussi

La bonne pression pour vos pneus moto : le guide complet

L’importance d’un bon gonflage C’est un paramètre essentiel pour prévenir…

voir plus
assurance moto

Moto au tiers

Il existe plusieurs types de motos à différents prix. Elle…

voir plus
assurance moto

moto et Courtiers

Nos partenaires font partie des meilleurs assureurs et des meilleurs…

voir plus