biker-first-person-view-P8YPG4G
biker-first-person-view-P8YPG4G

Zones glissantes : guide de sécurité deux-roues

13 novembre 2018

Lorsque vous roulez par des températures très basses, certaines zones de la chaussée peuvent se montrer plus glissantes que d’autres. On parle alors de “phénomène de glissance”, et cela peut s’avérer d’autant plus dangereux pour une moto.

Routes glissantes en hiver: plus de danger

Le plus important pour la sécurité en moto est l’adhérence des pneus à la route. Les pneus n’étant pas toujours adaptés à toutes les conditions, il est facile, en passant sur une portion glissante, de déraper, perdre le contrôle du véhicule ou provoquer un accident. Il est donc important de repérer ces tronçons dangereux afin de les éviter et rouler en toute sécurité tout au long de l’hiver. Nous vous aidons à mieux comprendre et anticiper ces obstacles du quotidien.

Attention au mélange froid + humidité

Lorsque certaines routes ou tronçons sont exposés au froid et à l’humidité tout au long de la journée (bois, zones non exposées au soleil,…), cela peut devenir dangereux, car ceux-ci sont exposés au gel, plus qu’ailleurs. En effet, lorsque l’eau entre en contact avec le sol froid, du verglas se forme. Il en est de même des zones avoisinant les lacs ou étangs, du fait de la condensation. Nous pouvons également prendre l’exemple de l’entrée des stations de lavage, en raison du brouillard et des particules d’eau projetées en permanence.

Les portion avec un fort courant d’air sont également exposées au danger, comme les entrées ou sorties d’autoroute, notamment quand celle-ci se trouve surélevée.

Le danger des obstacles au contact de l’eau

Pas besoin de glace pour qu’une surface devienne glissante. Si de l’eau se dépose sur certaines surfaces, celles-ci peuvent devenir dangereuses pour le pilote et la moto, car ceux-ci peuvent empêcher une bonne adhérence à la route. Parmi ces obstacles du quotidien on retrouve notamment les marquages au sol, car ils sont constitués d’une peinture réfléchissante. Il y a également tous les éléments en métal lisse comme les rails de chemin de fer ou de tramway.

Les flaques d’eau en elles-mêmes sont, bien entendu, dangereuses. Il se trouve que si vous roulez sur une grande quantité d’eau, vos pneus risquent de ne pas tout absorber. Vous pouvez alors être victime d’un aquaplanning, c’est-à-dire la perte de contrôle du véhicule suite à une surface trop humide.

D’ailleurs, en cas de forte pluie, l’eau présente sur le bitume fait remonter à la surface des résidus d’hydrocarbures, qui vont se mélanger à la poussière et former un film dérapant.

Le danger des chemins de terre

Après la pluie, les chemins de terre deviennent littéralement des chemins de boue. En plus d’être salissante, la boue est très glissante et peut provoquer des chutes.

Comment éviter les accidents?

Pour commencer, il est évident qu’il faut minimiser les risques le plus possible. Il est donc recommandé d’éviter les zones glissantes au maximum et d’emprunter des tronçons plus sûrs. Vous devez également vous munir de pneus adaptés à la saison, notamment en hiver où les pneus hiver sont de rigueur. Il vous faut également veiller à bien gonfler vos pneus, afin de garantir une bonne adhérence en toutes circonstances.

à lire aussi

La bonne pression pour vos pneus moto : le guide complet

L’importance d’un bon gonflage C’est un paramètre essentiel pour prévenir…

voir plus
assurance moto

Moto au tiers

Il existe plusieurs types de motos à différents prix. Elle…

voir plus
assurance moto

moto et Courtiers

Nos partenaires font partie des meilleurs assureurs et des meilleurs…

voir plus