Connect with us

Motos

Conseils pour la vente de motos

Published

on

Vendre une moto est un projet qui nécessite de prendre en compte toute une série de choses. Afin que vous puissiez garder une vue d’ensemble, nous avons élaboré pour vous ce guide avec de nombreux conseils utiles qui vous guideront à travers le processus de mise en vente et de vente.

Préparer la vente

La décision est prise : l’ancienne moto italienne doit être vendue. Commencez par rassembler les données et les documents de base sur lesquels vous pourrez publier une annonce de vente. Lorsque vous rassemblez les informations, essayez toujours de vous mettre dans la perspective d’un acheteur. Si vous voulez acheter une moto, qu’est-ce qui vous intéresse ? C’est un bon guide pour pouvoir décrire proprement votre engin. Il est préférable de créer un fichier texte dans lequel vous rassemblez ces informations, cela accélère la publication d’annonces à différents endroits sur le web ou dans le monde hors ligne (par exemple sous forme d’affiches). Vous pouvez aussi vous faire aider avec https://buybike.fr pour la vente de votre moto.

Que faut-il indiquer dans votre annonce ?

Voici les différents éléments à absolument indiqué à l’acheteur afin d’avoir une annone conforme:

  • la marque et le modèle de la machine, idéalement aussi le code du modèle. Celui-ci facilite l’identification de la machine, car la date de première immatriculation n’est pas forcément
  • l’année de construction de la machine.
  • Motorisation : cylindrée, puissance en kW et en CV, couple.
  • Couleur de la machine
  • Mois et année de la première immatriculation
  • Échéance du prochain contrôle technique
  • Date de la dernière révision. Qu’est-ce qui a été fait ?
  • Si la machine est immatriculée ou si elle a déjà été radiée.Kilométrage total actuel. Si la machine est encore en circulation, notez-le, car le kilométrage va encore changer.
  • Nombre de détenteurs, y compris vous. Si vous avez par exemple acheté une machine avec une immatriculation journalière, cela compte comme 2 détenteurs (le concessionnaire et vous-même).
  • Transformations, accessoires. Rares sont les motos qui restent à l’état de fabrication. Avez-vous éventuellement ajouté des clignotants à LED, changé le revêtement de la selle, installé un autre repose-pieds ou un échappement tiers ?
  • Ce n’est pas beau, mais cela doit être indiqué : La machine a-t-elle été victime d’un accident ou d’un renversement ? Si oui, qu’est-ce qui a été endommagé et est-ce que cela a été réparé? Le cadre a-t-il été remesuré après un accident ? Si oui, le procès-verbal de mesure est-il disponible ?
  • L’état général :
  • Profondeur des sculptures des pneus (profondeur minimale prescrite par la loi : 1,6 mm)
    état d’usure des plaquettes de frein
  • L’âge ou l’état de la chaîne
  • Rayures ou autres signes dépassant le cadre d’une utilisation normale.
  • Autres choses dignes d’être mentionnées (par ex. autres accessoires fournis lors de l’achat, comme un pot d’échappement d’origine ou un pare-brise supplémentaire)
A lire:  Réparer sa moto soi-même

La phase d’offre

Une fois l’annonce en ligne, vous pouvez vous asseoir et attendre. Soyez patient, cela peut prendre un peu de temps avant que quelqu’un ne se manifeste. Si une personne intéressée vous contacte ensuite, abordez la question avec bon sens. Les messages SMS anonymes avec des textes impersonnels (« Quel est le dernier prix ? ») sont un indice d’offres peu sérieuses ou d’arnaques. Si une prise de contact vous semble étrange, ne répondez tout simplement pas.

Nous espérons que ce guide vous aidera à vendre votre moto. Il ne nous reste alors plus qu’à vous souhaiter bonne chance et beaucoup de plaisir avec votre nouvelle machine (si vous changez de véhicule).

Continue Reading