Connect with us

Motos

Quels gants de moto acheter ?

Published

on

La fonction première des gants de moto est de protéger les mains du motard en cas de chute. Ils doivent également garantir la mobilité des doigts et les empêcher de se refroidir. Les mains sont impliquées dans près de 85% des accidents de moto. Ce fait n’est pas surprenant. En effet, d’une part, les mains sont exposées et, d’autre part, elles effectuent automatiquement des mouvements de défense en cas de chute. Même en cas de chute à moto, on tend instinctivement les mains pour se rattraper.

Les gants de moto doivent être adaptés

Peu importe quand et pour quel usage les gants de moto sont portés : Ils doivent être parfaitement adaptés. Outre la poignée d’accélérateur, les leviers de frein et d’embrayage, vous devez pouvoir actionner tous les boutons et interrupteurs rapidement et en toute sécurité avec des gants.

  • Des gants trop serrés serrent les mains et peuvent provoquer un engourdissement lors de longs trajets.
  • Des gants trop grands peuvent glisser et empêcher une prise en main correcte. Les plis peuvent entraîner des points de pression sur la paume des mains.

En règle générale, les gants de moto doivent être munis d’un dispositif anti-effilochage sous la forme d’un verrou de poignet (généralement une fermeture Velcro), qui peut être réglé. Il est également préférable que la fermeture soit recouverte à l’intérieur de la main afin d’éviter qu’elle ne s’accroche en cas de chute.

Les gants dotés d’une membrane respirante sont plus faciles à utiliser au quotidien que ceux qui ne le sont pas, car ils protègent de la transpiration et de l’humidité extérieures nous explique https://www.all-bikes.fr.

A lire:  Yamaha Piwi 80 - Revue complète

Gants de moto en cuir ou en textile – l’embarras du choix

Que les gants de moto soient en cuir ou en textile n’est pas seulement une question de goût. D’anciens tests ont prouvé que les bons gants en cuir sont plus résistants à l’abrasion que les exemplaires en textile. Autre point important : en règle générale, tous les gants doivent comporter des protections qui protègent les articulations et la paume des mains, particulièrement vulnérables.

Comme il existe différents matériaux de protection, il est recommandé de demander conseil à un magasin spécialisé avant d’acheter. Il existe des protections en mousse PU qui se rigidifient en cas de chute.

En principe, des modèles suffisamment doublés à l’intérieur de la main peuvent également améliorer le confort en absorbant les vibrations et les chocs au niveau des poignées de la main. Souvent, des gants bien choisis ont déjà aidé à soulager les mains qui commençaient à picoter à cause des vibrations.

Conseils de base sur l’utilisation des gants

  • N’achetez jamais de gants de moto trop grands, le cuir s’étire à l’usage.
  • Les doigts doivent s’enfoncer profondément dans les phalanges sans résistance. La mobilité des doigts doit être réduite au minimum. Faites de la gymnastique des doigts lors de l’essayage.
  • Lorsque vous retirez votre main, la doublure ne doit pas coller aux doigts et se retourner vers l’extérieur. Pour cela, portez des gants pendant quelques minutes.
  • Lorsque vous saisissez le guidon, le bout des doigts ne doit pas se heurter à l’avant du gant, et aucun pli ne doit se former sur la paume de la main. Ces plis peuvent provoquer des points de pression et de frottement sur la paume de la main.
  • Il est important d’avoir des protections souples ou au moins des doublures sur les paumes, les bords extérieurs de la main et les phalanges. Ils ne doivent pas exercer de pression lorsque les mains s’appuient sur les poignées du guidon.
  • Dans la mesure du possible, les coutures doivent être doubles. Les coutures extérieures ne sont pas en soi moins bonnes ou ne témoignent pas d’une qualité inférieure. Elles permettent un meilleur ajustement, plus serré, pour les doigts.
  • Des bandes réfléchissantes sur les gants augmentent la visibilité dans l’obscurité.
  • Même si vous entretenez bien vos gants en cuir, vous devez les renouveler au bout de six ans maximum. Les utilisateurs devraient le faire plus tôt, lorsque les coutures commencent à se défaire. De plus, le cuir a tendance à se frotter aux endroits les plus sollicités.
Continue Reading